Seul rookie en MotoGP en 2023, le champion du monde Moto2 2022 Augusto Fernandez a découvert la KTM RC16 lors du test de Valence. Le nouveau pilote de l’équipe Tech3 GasGas s’est dit surpris par la qualité des pneus et la puissance des freins, et a pu voir sur quoi il devra travailler dans les prochaines semaines.

Propos recueillis auprès d’Augusto Fernandez à Valence

Les premières sensations : « J’ai adoré. J’ai rêvé de ce premier test en MotoGP toute ma vie. Tu imagines la puissance et elle est là, c’est incroyable. Tu peux croire en les pneus, ils tiennent bien mieux qu’en Moto2. J’ai été surpris par les freins car les points de freinage ne sont pas très différents de ceux en Moto2 : tu arrives beaucoup plus vite mais tu freines presque au même endroit, c’est incroyable. »

Apprentissage : « Il y a beaucoup à faire sur le style de pilotage, car ça demande des choses très différentes par rapport à la Moto2. La vitesse de passage en virage, la manière d’accélérer et de relever la moto, de jouer avec les corps pour faire touner la moto… Je suis content d’avoir ce ressenti, maintenant je peux me concentrer sur le travail à faire à la maison. »

« Le lundi j’étais choqué de voir tout ce que j’avais à faire. Je ne suis pas bon avec le holeshot device, je ne l’activais pas à tous les tours car parfois je l’oubliais. C’est bizarre. Ils disent que c’est mieux mais je ne sais pas comment l’utiliser (rires). Je me suis concentré sur tout le reste, quand il ne restera que le device je ferai le device, mais il y avait trop de choses à apprendre. »

Premières comparaisons avec Pol Espargaro : « C’est bien d’avoir Pol dans le box. J’ai comparé avec lui, même si j’étais plus lent, et j’ai un peu parlé avec lui au lunch. J’ai besoin de progresser pour arriver au point où je sentirai plus de choses, mais il y a des choses où je suis déjà bon, et d’autres sur lesquelles je dois travailler. Ce dont le MotoGP a besoin en termes de style de pilotage est très différent du Moto2, donc je dois partir de zéro et avoir un nouveau style de pilotage. »

À 1,698 seconde du meilleur temps : « Avant le test je ne m’étais fixé aucune attente concernant le chrono, car je ne savais pas comment je me sentirais. Mais être à 1,6 seconde du premier, pour un début, je pense que c’est bien et je suis content. »

La préparation diététique : « Je vais plus manger mais je ne veux pas prendre trop de poids car je suis grand. Ne pas avoir faim, car en Moto2, mon alimentation n’était parfois pas bonne, je ne mangeais pas assez (il devait se priver car il est ‘lourd’ pour la catégorie intermédiaire, NDLR). »

Les avant-bras : « J’ai été opéré (du syndrome des loges) il y a deux ans, et pour l’instant ça va. Espérons que ça continuera comme ça. »

On a besoin de vous ! ✪ GP-Inside prépare déjà la saison 2023. Donnez-nous la chance de continuer à vous informer en devenant membre Premium pour 1 an ! Soutenez notre travail, Gagnez nos concours, Accédez à tout notre contenu, Aidez-nous à nous passer de publicité et Renforcez notre indépendance : Devenir Premium

Test Valence : 1 613 tours, beaucoup de nouveautés, Marini au sommet

Read More

About Author