Marc Márquez appréhendait le retour à Motegi, où les gros freinages et les virages sur la droite sont beaucoup plus exigeants pour son bras droit encore faible que ne l’était le MotorLand Aragón. L’Espagnol a finalement profité du format inhabituel de la première journée en piste, avec une longue séance à la place des deux habituellement organisées, pour attaquer sans véritable …Continuez de lire

Read More

About Author