Johann Zarco sort d’un Grand Prix de Saint-Marin à oublier. Peu à l’aise sur ce circuit mais néanmoins qualifié en deuxième ligne, il n’a pas été plus loin que le premier virage, faisant les frais d’un contact avec Brad Binder après avoir lui-même pris un mauvais envol. Le natif de Cannes se satisfait d’en avoir fini avec la course et le test de Misano, après cinq journées de roulage …Continuez de lire

Read More

About Author