Depuis plusieurs semaines, Fabio Quartararo évoque à chaque fois le Grand Prix d’Aragón avec une pointe d’inquiétude, faisant de cette épreuve sa plus redoutée du sprint de six courses en huit week-ends. Car s’il a pris la cinquième place dans le désert de Teruel en 2019, l’année de ses débuts en MotoGP, il y a depuis enchaîné les déconvenues.
En 2020, le circuit a accueilli deux …Continuez de lire

Read More

About Author