Seul Francesco Bagnaia a pu devancer Fabio Quartararo à Assen, ce samedi. Le Français s’est brillamment qualifié second, mais l’Italien avait 116 millièmes de plus que lui sur la Ducati, et signe le nouveau record du circuit en 1’31.504. Jorge Martin complétera la première ligne, tandis que son coéquipier cannois Johann Zarco s’élancera septième.

Francesco Bagnaia a fait le boulot en qualification. En quête de gros points après sa chute du Sachsenring, l’Italien s’est mis dans les meilleures conditions pour se battre pour la victoire demain. Le pilote Ducati signe le nouveau record de la piste d’Assen en 1’31.504, et décroche sa dixième pole position dans la catégorie reine. La quatrième de l’année.

L’homme en forme du moment, Fabio Quartararo, se classe deuxième à 116 millièmes du leader. Le champion du monde en titre avait battu une première fois le record du circuit dès son premier tour lancé, puis a été l’un des seuls pilotes à améliorer lors de son second run. Une petite frayeur dans le secteur 1, lors de son ultime tentative, l’a empêché d’avoir une dernière chance. En première ligne, le Français va pouvoir s’appuyer sur son très bon rythme de course pour viser un nouveau succès.

Jorge Martin complète le top-3 du jour. Le Martinator s’était emparé de la pole après le premier run avant de chuter au virage 5 lors de sa seconde sortie. Il devance une autre Ducati, celle du meilleur rookie Marco Bezzecchi, du Mooney VR46 Racing Team. Johann Zarco termine à la septième position et manque la deuxième ligne pour 51 millièmes. Le pilote Pramac devra faire un bon départ, ce dimanche, pour se mêler à la lutte pour le podium. 

Séance un peu décevante dans le clan Aprilia. En haut de la feuille des temps depuis les essais libres, Aleix Espargaro se positionne cinquième, à plus de trois dixièmes de Francesco Bagnaia. Sur un circuit qu’il apprécie, et où il a décroché son dernier podium en MotoGP, en 2021, Maverick Viñales ne termine lui onzième. L’Espagnol a été gêné par Jack Miller, sixième, dans son dernier tour lancé. L’Australien pourrait être pénalisé pour cette manœuvre.

Sorties du piège de la Q1, les deux KTM de Miguel Oliveira et Brad Binder s’offre une qualification positive au regard des semaines précédentes. Le Portugais finit huitième, deux places devant le Sud-Africain. La Suzuki d’Alex Rins, meilleur représentant de sa marque, sépare les deux machines du Red Bull KTM Factory Racing.

Les choses se sont arrêtées en Q1 pour le quatrième du championnat, Enea Bastianini (16e), qui s’élancera depuis la sixième ligne. Il aura sur la rangée devant son compatriote italien Luca Marini (13e), mais aussi le champion du monde 2020 Joan Mir (14e). En l’absence de Pol Espargaro, forfait en raison de ses douleurs aux cotes, la seule Honda Repsol du plateau, de Stefan Bradl, se présentera sur le 18e rang.

Le pilote d’essai allemand, remplaçant de Marc Marquez, a fait mieux qu’Alex Marquez (21e), mais aussi que la Yamaha officielle de Franco Morbidelli (20e), pour qui les week-ends se suivent et se ressemblent en bas de classement.

Assen (GP des Pays-Bas) – Q2 MotoGP :

Suite de la grille (non-qualifiés en Q2) :
13. Luca Marini (Ducati)
14. Joan Mir (Suzuki)
15. Fabio di Giannantonio (Ducati)
16. Enea Bastianini (Ducati)
17. Andrea Dovizioso (Yamaha)
18. Stefan Bradl (Honda)
19. Remy Gardner (KTM)
20. Franco Morbidelli (Yamaha)
21. Alex Marquez (Honda)
22. Lorenzo Savadori (Aprilia)
23. Raul Fernandez (KTM)
24. Darryn Binder (Yamaha)

Eric Mahé (manager de Quartararo) : « Tous les voyants sont au vert »

MotoGP – GP Inside

About Author